Un chant vital, célébrant les noces mille fois fantasmées entre Orient et Occident.

Instrumentiste virtuose, compositeur de jazz et de musique de films, collaborateur de Maurice Béjart, Anouar Brahem est un artiste ouvert sur le monde, un passeur de culture qui fait dialoguer tradition et modernité.  « Maître enchanteur » de l’oud – ce luth traditionnel oriental millénaire – l’artiste tunisien n’a de cesse de vivifier la tradition musicale arabe au contact d’influences multiples depuis près de 40 ans.

Avec son quartet vivace et créatif, formé en 2009, il offre une musique magnifiée par les improvisations de la clarinette, la profondeur de la basse et la pulsation de la darbouka. Une rencontre d’une grande sensualité, à la crête des musiques arabes classiques, du jazz et des sophistications harmoniques occidentales. Un voyage empreint de spiritualité, hors du temps et des frontières.

1ère Partie : Peggy Buard et Émilie Chevillard

Maîtrise instrumentale de chaque intervenant, intense écoute mutuelle, compositions superbes, richesse des atmosphères, parti pris de la sobriété et de l’intériorité, tout converge vers une magnificience dépourvue d’apparat, une poésie existentielle.

Jazz Magazine

Vous aimerez aussi…

Cirque • Danse • Théâtre d’objets

L’Après-midi d’un fœhn – Version 1

Famille • Scolaire

Dim 2 avril, 10h30 | dim 2 avril, 14h30 | dim 2 avril, 16h30 | lun 3 avril, 9h15 | lun 3 avril, 11h00 | lun 3 avril, 14h30

École Municipale de Musique, CARQUEFOU