Un drame familial, sous la forme d’un récit-confession d’une rare éloquence, dont l’émotion perce le spectateur. Coup de cœur !

Presque au bord des larmes, une femme nous livre son histoire. De ses études de pharmacienne, où elle a rencontré son mari, à la naissance de ses garçons âgés de 17 et 20 ans, sa vie se déroule sans faits notables. Et puis, un peu par hasard, mais aussi par souci d’intégration et d’élévation sociale, elle vient à se rendre plus assidûment à la messe, à s’engager dans des groupes de parole anti-mariage pour tous, à manifester… Elle s’épanouit dans ce militantisme et tente d’embrigader ses proches dans ce qu’elle considère être l’aventure la plus excitante de sa vie. Aveuglée, elle ne verra pas venir, malgré les alertes, la détresse de son fils, victime silencieuse de cette histoire…

À la hauteur de cette partition passionnante, la comédienne Emmanuelle Hiron incarne la pensée trouble de cette femme avec ses labyrinthes, ses failles… Sa parole est fluide, ses idées se succèdent, elle s’interroge et nous questionne. Pas de place pour le jugement pendant ce spectacle, on est dans l’intimité de cette femme. Ainsi en va-t-il de l’art du documentaire : montrer, décrire, rendre visible. Une écriture éclairante, un spectacle poignant.

Nomination au Molière 2019 du Seul(e)-en-scène

Le spectacle frappe fort parce que le texte, complexe et pas d’un  » noir ou blanc  » qui empêcherait toute nuance, voire toute identification, peut parler à un large public..

Télérama

Vous aimerez aussi…

Théâtre

La Disparition

Mardi 6 décembre, 20h45

École Municipale de Musique, CARQUEFOU